Comment bien choisir sa cheminée foyer ouvert ou fermé ?

cheminée foyer ouvert

Publié le : 23 août 20225 mins de lecture

Depuis le temps que vous y pensez, vous avez décidé de sauter le pas et vous allez installer un foyer à bois ou à gaz dans votre maison. Vous avez hâte de passer de délicieuses soirées au coin de feu, que ce soit en famille, en couple ou entre amis. Mais avant d’en arriver là, il vous faudra sélectionner le modèle qui vous convient et qui vous donnera entière satisfaction. Par exemple, allez-vous opter pour un foyer avec vitre ou sans vitre ? Comme vous le verrez dans cet article, les deux options proposent de sérieux avantages. Pour cela, n’hésitez pas à appeler un cheministe : il vous fera bénéficier de son expérience et son savoir-faire unique vous permettra de vous décider en toute tranquillité d’esprit. Pour une installation neuve ou pour accessoiriser un âtre déjà présent, votre professionnel est là pour vous éclairer. Quant à nous, nous allons maintenant aborder les différents points forts du foyer fermé et du foyer ouvert.

Une question de rendement

Vous ne le saviez peut-être pas, mais une cheminée à foyer ouvert ne fonctionne qu’à 15% de ses capacités : vous consommez donc plus de bûches. Par ailleurs, la chaleur se cantonne plus ou moins à l’espace où est installé l’âtre, il faudra donc prévoir d’autres systèmes de chauffage pour les différentes pièces de votre maison. Le foyer ouvert est plutôt un foyer d’agrément, idéal pour brûler quelques bûches en soirée, mais il ne vous permettra pas de chauffer toutes les pièces de votre habitation. C’est un sérieux point à prendre en considération. En revanche, le modèle vitré offre un rendement proche de 80-90% : la chaleur va se diffuser dans tout votre logement : vous n’aurez pas besoin d’allumer d’autres radiateurs dans la maison. C’est l’un des points forts de ce modèle. Par exemple la nuit, vous pourrez vous contenter d’une grosse et belle bûche qui durera jusqu’au petit matin. Il restera alors des braises qui repartiront très vite avec une nouvelle bûchette. C’est donc un gain d’énergie, mais aussi un gain de temps. Pour en apprendre plus sur le sujet, rendez-vous sur ce lien : lemotiongaz.fr .

La plus grande sécurité du foyer fermé

Que vous optiez pour une cheminée classique, d’angle ou encore suspendue et traversante, le foyer fermé vous offre une bien plus grande sécurité que sa version sans vitre. En effet, le vitrage antireflet protège des éventuelles projections de braises ou de cendres : c’est sécurisant si vous avez des enfants en bas âge, mais également pour vos éventuels animaux de compagnie. Vous pouvez partir de chez ou monter vous coucher sans inquiétude et laisser le foyer allumé : vous n’avez aucun souci à vous faire, la bûche restera bien à sa place et se consumera doucement le temps de votre absence. Comme vous le verrez sûrement lors de vos recherches, la cheminée suspendue a le vent en poupe et elle apporte légèreté et modernité au sein de votre pièce, elle est notamment parfaite pour délimiter plusieurs espaces au sein d’un grand volume.

Au bois ou au gaz ?

Si vous hésitez entre un moyen de chauffage au bois et un foyer gaz, voici quelques éléments à prendre en considération. Si le bois présente un aspect authentique et traditionnel, il a également quelques petits inconvénients : tout d’abord, il faut avoir suffisamment de place chez soit pour stoker plusieurs stères de bois, il faut ensuite prévoir du papier journal et du petit bois pour le démarrage du feu, puis il faut le faire prendre, le surveiller régulièrement et l’alimenter avant qu’il ne s’éteigne. En somme, il faut toujours avoir un œil dessus. En revanche, la cheminée à gaz offre tous les avantages d’un feu de bois (flammes, chaleur, etc.) mais sans ses inconvénients : en effet, elle s’allume en quelques secondes à peine, comme un radiateur à gaz : il vous suffit de la mettre en marche pour que les flammes apparaissent. Vous disposez par ailleurs d’une télécommande pour contrôler au degré près la température de votre pièce et c’est la meilleure solution pour consommer moins d’énergie : vous baissez le thermostat lorsque vous dormez ou lorsque vous êtes absent de chez vous. Et enfin, terminé la corvée de bois !

Et l’entretien ?

La vitre du foyer à bois doit être nettoyée régulièrement car les flammes la noircissent, il faut également vider le bac à cendres et prévoir un ramonage deux fois par an. Le système au gaz ne nécessite quant à lui qu’une visite technique par an, afin de s’assurer que tout est en parfait état de marche. Dans tous les cas, faites confiance à votre artisan poseur.

Plan du site